View Sidebar
Dans son discours d’investiture, Marianne Le Guen met l’accent sur la sécurité

Dans son discours d’investiture, Marianne Le Guen met l’accent sur la sécurité

28 avril 2014 12 h 54 min0 comments

drapeau_français

C’est devant un parterre réduit de journalistes que Marianne Le Guen a présenté le premier discours de son mandat, le Mardi 15 Mai. La présidente nouvellement élue a commencé par revenir sur les mandats de ses prédécesseurs, afin de marquer sa différence. Elle a, à cette occasion, mis l’accent sur la laïcité comme principe fondateur de la République Française. Elle a également mis en avant l’importance d’une démocratie directe, en lien avec le peuple, en proposant de retirer à l’Assemblée nationale son pouvoir de modifier la Constitution.

Un discours souverainiste

Marianne Le Guen a repris ses thèmes de campagne : l’opposition à la mondialisation et au monde de la finance, et un renforcement de la politique de sécurité. Elle a présenté la souveraineté dite retrouvée du peuple français, grâce à son élection.

La sauvegarde des frontières nationales a donc été désignée comme une préoccupation majeure du nouveau gouvernement, dont elle devrait bientôt dévoiler le premier ministre. Cette souveraineté devrait entre autre s’exprimer par une forte capacité de projection militaire, dont le budget serait a minima de 2% du PIB.

Les premières mesures dévoilées

La présidente prévoit d’augmenter les budgets des ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Défense, afin d’assurer au mieux la sécurité des citoyens sur le territoire français. Ces mesures devraient mener à la création d’un pénitencier extra-territorial autonome, théorisé par Éric Watermann, son conseiller sécurité durant la campagne. Cette infrastructure devrait assurer le contrôle et la réhabilitation des prisonniers durant leur peine.

On se souvient que ce projet est devenu prioritaire durant la campagne de la nouvelle présidente. Celle-ci s’en est emparée après qu’un message de la criminelle en fuite Léa Fontaine ait été postée sur un site anonyme. Ce message s’en prenait à la candidate, et déconsidérait ses propositions, en les tournant en ridicule. Le message avait été copié et retransmis des milliers de fois après son effacement.

Cliquez ici pour lire l’intégralité du discours

Retour au chapitre 2

A propos de l'auteur :

François Marsan est journaliste au Monde. Né en 1972, il est titulaire d'une licence en Lettres Modernes, et d'un Master en Journalisme de l'Université Grenoble 3. Il a couvert la guerre de Syrie, ainsi que les opérations Harmattan en Lybie et Sangaris en Centrafrique. (Personnage fictif de la nouvelle L'oeil)

a écrit 4 articles sur Ex-retis.com.

Leave a reply